Bienvenue sur le site du Touquet : Paris - plage

13février 2017

L'Opération d'amélioration des façades entre dans sa seconde phase

Le Conseil Municipal du 13 février 2017 a approuvé la poursuite de l’Opération Globale d’Amélioration des Façades (OGAF) jusqu’en 2020.

Les façades des immeubles doivent faire l’objet d’un ravalement au moins une fois tous les 10 ans, mais cette obligation n’est pas toujours respectée.

Afin d’encourager les propriétaires du centre-ville, la ville du Touquet-Paris-Plage a lancé en 2013, une grande campagne de reconquête du patrimoine architectural, pour 4 ans. Celle-ci avait pour objectif de sensibiliser et d’encourager les propriétaires à devenir acteur de la préservation de l’identité touquettoise en les incitant à faire ravaler leur façade.

Une centaine de façades ont déjà fait l’objet d’un ravalement et le centre-ville devient de plus en plus attrayant. Compte tenu de ce succès, il paraissait important de poursuivre cette démarche sur une autre partie de la ville.

Cette poursuite de l’OGAF concerne alors :

  • Secteur Nord : les habitations de part et d’autre des rues Léon Garet, d’Etaples, Joseph Duboc, des Dunes et les avenues Louis Hubert et Quentovic, et boulevard du Docteur Jules Pouget et les habitations côté pair du boulevard Daloz, ainsi que les habitations de part et d’autre des rues de Paris, Londres, Metz et Moscou, rue St André, dans la partie comprise entre la rue Léon Garet et l’avenue de Quentovic.
  • Secteur Sud : les habitations de part et d’autre des rues de Montreuil, des Oyats, Jean Monnet, de la Paix, Saint Amand, North, Raymond Lens et boulevard du Docteur Jules Pouget et les habitations côté pair du boulevard Daloz, ainsi que les habitations de part et d’autre des rues de Paris, Saint Georges, Londres, Metz et Moscou, dans la partie comprise entre la rue Léon Garet et l’avenue de Quentovic.
  • Avenue du Verger, entre les avenues John Whitley et Arsène Bical.

 
Les propriétaires de ce secteur peuvent alors faire appel au service urbanisme, qui propose dès à présent des mesures d’accompagnement sous forme de conseils avisés, complétés d’une incitation financière significative à hauteur de 40% du montant des travaux extérieurs plafonnés, jusqu’à épuisement de l’enveloppe budgétaire fixée chaque année :

  • Pour les résidences d’habitation collective comprenant au moins six logements, à 10 000€ en 2017, 8000€ en 2018, 6000€ en 2019 et 4000€ en 2020.
  • Pour les habitations individuelles et les résidences d’habitation collective comprenant moins de 6 logements à 5000€ en 2017, 4000€ en 2018, 3000€ en 2019 et 2000€ en 2020.

 
Rénover sa façade c’est contribuer à l’attractivité et à la renommée de la station : c’est également une obligation qui peut être sanctionnée en cas d’abandon manifeste d’entretien de la propriété.

 

Toutes les actualités